• dans le cadre de: Almost Summer Festival
  • première
  • durée: 1h
  • langue: ENG & NL (Persan)
  • billets: €7 / €12 billet de jour
  • réservation: par ce lien

En 1945, la première université s’ouvre à Shiraz.
En 1963, les femmes obtiennent le droit de vote en Iran.
En 1971, le Shah organise la fête la plus fastueuse et la plus onéreuse de l’Histoire.
En 1979, le peuple descend dans la rue, le pouvoir vacille, la République islamique d’Iran est proclamée.
En 1990, je vois le jour.

En 2016, je vais peut-être obtenir la nationalité belge. Peut-être.
En 2017, je vais peut-être obtenir la nationalité belge. Peut-être.
En 2018, je vais peut-être obtenir la nationalité belge. Peut-être.
En 2019, je vais peut-être obtenir la nationalité belge. Peut-être.

Dans Shiraz, tell me about the revolution Farbod Fathinejadfard traverse les différents mondes dans lesquels il a grandi, les remémore et les superpose de manière arbitraire. Il décortique ainsi sans merci les deux systèmes qui ont fait de lui celui qu’il est aujourd’hui. Il nous révèle la réalité des politiques gouvernementales et institutionnelles qui l’ont réduit – lui et tant d’autres – à une marionnette entre les mains de structures bureaucratiques. Cela devient pénible lorsque son enthousiasme humain se heurte aux tentatives d’objectivité des structures du pouvoir.

  • Coaching: Michiel Soete & Benjamin Op de Beeck
  • Light: Bas De Vos
  • Video: Sara Sampelayo
  • Technique: Amber van Rooijen
  • Costume: Anne-Catherine Kunz
  • Dramaturgical research: Dries Douibi
  • Production: Kunstenwerkplaats Pianofabriek (KWP)
  • Co-production: KWP, d e t h e a t e r m a k e r, BUDA, Vooruit, ARSENAAL/LAZARUS
  • Rooted in: Transfo – Collect
  • Thanks to: Bâtardfestival, Johan Dehollander, Aurelie Di Marino, Silke Huysmans en Hannes Dereere, Lukas Stallaert, Tine Van Aerschot.
  • With the support of: Vlaamse Gemeenschap and the Vlaamse Gemeenschapscommissie
  • Photos: (c) Michiel Soete & Cillian O'Neill